MICROSOFT INVENTE DES LUNETTES HOLOGRAPHIQUES A RÉALITÉ AUGMENTÉE

Juste après l’annonce de Google sur la suspension de la commercialisation des Google Glass (en attendant de nouvelles versions), Microsoft a profité du lancement de Windows 10 pour présenter HoloLens, ses nouvelles lunettes holographiques à réalité augmentée, qui reposent sur cette dernière mouture du célèbre système d’exploitation.

Le masque HoloLens projette en haute définition et en réalité augmentée, des hologrammes sur l’environnement réel. A la différence des dispositifs de réalité virtuelle type Oculus VR, dans lesquels l’utilisateur est totalement immergé dans un monde virtuel, HoloLens se comporte comme un écran qui affiche des objets virtuels mais à travers lequel l’utilisateur continue de voir le monde réel.

HoloLens-Microsoft-Actinnovation-5-600x272

Les éléments virtuels se superposent et s’intègrent aux espaces physiques bien réels vus par l’utilisateur. Enfin, ce dernier contrôle naturellement tout ceci par de simples gestes des mains.

Avec HoloLens, Microsoft souhaite améliorer la façon dont nous interagissons avec le virtuel pour nous rendre plus efficace au quotidien.

HoloLens-Microsoft-Actinnovation-4-600x399                             HoloLens-Microsoft-Actinnovation-3-600x399

Ces lunettes nous permettent par d’apprendre ou de s’amuser de manière interactive, de communiquer d’une nouvelle façon, de visualiser directement le travail réalisé sur un ordinateur ou encore de partager nos idées en mode collaboratif. Le monde virtuel prend vie sous nos yeux dans notre environnement réel.

HoloLens-Microsoft-Actinnovation-4-600x399 HoloLens-Microsoft-Actinnovation-2-600x399

Dans le cadre d’un travail de conception en trois dimensions, le masque HoloLens permet d’ancrer des hologrammes virtuels sur des objets physiques pour pouvoir évaluer immédiatement la taille et l’échelle en temps réel. Cette technologie permet également de gagner du temps et de prendre les bonnes décision en visualisant un modèle 3D sous tous les angles.

HoloLens-Microsoft-Actinnovation-6-600x405

Les lunettes HoloLens permettront également d’explorer en détail des lieux dans lesquels nous ne sommes pas physiquement, à l’instar des scientifiques de la NASA qui exploreront bientôt Mars en utilisant des hologrammes issus des images du Rover.

Source : actinnovation

Et si votre main devenait votre smartphone ?

Imaginez que la paume de votre main ou n’importe quelle autre surface vous serve de smartphone ou de téléviseur. Avez-vous déjà imaginé ce monde ou tous les supports, peu importe leur textures ou leur géométrie  deviendraient de véritables appareils électroniques ? Eh bien accrochez-vous car ceci n’est pas de la science-fiction. C’est la technologie développée par Microsoft connue sous le nom de kinect OmniTouch.

La firme américaine Microsoft parie sur les technologies d’affichage multi-touch. Elle développe l’OmniTouch, un dispositif qui permet d’utiliser n’importe quelle surface. Qu’il s’agisse de la paume de votre main, d’un mur, de la portière de votre réfrigérateur ou de l’arbre de votre jardin, vous serez désormais capable de les utiliser  comme écrans tactiles. Ainsi plus besoin de sortir un smartphone pour passer un appel ou allumer la télévision pour suivre votre chaine favorite. Il vous suffira simplement de disposer d’un kit OmniTouch composé d’un pico projecteur et d’une caméra temps de vol (depth-sensing) que fixé sur l’épaule de l’utilisateur. Le système est si souple qu’il est  possible d’ajuster la position taille de l’interface projetée. En plus il est capable de définir le réglage adéquat pour l’affichage et ne nécessite pas de remise à zéro pour cela. Ce qui fait que vous pouvez passer instantanément de votre paume a votre mur avec toujours une facilité d’utilisation.

Seul bémol le kit OmniTouch est encore trop encombrant pour être viable sur le marché. Mais les ingénieurs de Microsoft travaillent déjà sur des kits très réduits de l’ordre de la taille d’une boite d’allumettes.

 

2020 la fin de Windows 7

La fin de Windows 7 est prévue pour 2020, sauf prolongation, mais la fin de son évolution est programmée pour le début de l’an prochain. Il n’y aura plus, alors, que des correctifs de sécurité.

3120420132_windows_7Relax

 

Microsoft a mis à jour la liste de ses produits dont le support prendra bientôt fin. Windows 7 y figure et la date fatidique est fixée à 2020. Cependant, déjà, le 13 janvier 2015, prendra fin le support « standard » de l’actuelle mouture de Windows.

Cela signifie qu’à compter de cette date, Windows 7, dans toutes ses déclinaisons (7 éditions Familiale Basique et Premium, Starter, Intégrale, Professionnel et Entreprise), bénéficiera encore d’une extension de support de cinq ans. Mais les utilisateurs disposeront seulement des mises à jour de sécurité gratuites, avant le passage à Windows et à ses tuiles. La précédente version Windows XP, ne reçoit plus de mise à jour de sécurité depuis avril 2014.

En revanche, Microsoft ne proposera plus aucune nouvelle fonctionnalité ni modification de son système. De fait, il n’y aura pas de Windows 7 Service Pack 2. Le système demeurera donc inchangé mais constamment protégé pendant encore (au moins) cinq ans, Microsoft ayant toujours la possibilité de reculer la fin du support standard au-delà de janvier 2020.

Microsoft et Google prédisent la finale de la coupe du monde

Pour finale de la coupe du monde, les grandes firmes d’informatique y vont aussi de leurs pronostiques.  Microsoft garce à son assistant numérique artificiel intelligent Cortana qui a déjà prédit avec succès les résultats de chaque match de poule de cette coupe du monde table sur une défaite du Brésil face à l’Allemagne et une victoire de l’Argentine face aux Pays-Bas. Suivant ce pronostique on devrait retrouver une finale Allemagne contre Argentine. L’assistant Cortana de Microsoft qui base ses prédictions sur le moteur de recherche Bing prend en compte les victoires, les défaites et les matchs nuls de chaque équipe lors des matchs de qualification et autres tournois qui ont précédé la coupe du monde. D’autres facteurs comme les conditions météorologiques, le public (Brésil), la proximité (les équipes sud-américaines)  sont également pris en compte.

Du coté de Google les prévisions sont les mêmes : la finale opposera  l’Albiceleste à la Nationalmannschaft. Mais qui des 2 accrochera une énième étoile à son tableau ? Mystère et boule de gomme.