Une moto qui ne tombe pas

technologielab

Il s’agit de la Lit Motors C-1. Graçe à un système breveté de stabilisation automatique par balancier gyroscopique la C-1 est un deux roues à la fois agile et offrant un confort et une sécurité à ses passagers par une sorte de capsule. Avec cette moto, inutile de poser le pied au sol…. Selon Lit Motors, le C-1 reste toujours sur ces roues sans « jamais » tomber au sol, même en cas de collision avec un autre véhicule.

Lit_Motors-C1_Actinnovation-600x320

Lit_Motors-C1_Actinnovation-2-600x307

La particularité de cet engin est qu’il fonctionne à 100% avec de l’électricité avec une autonomie de 320km. L’engin de 360 kg est capable d’atteindre une vitesse maxi de 160 km/h et abat les 100 km/h en moins de 6 secondes. Sur le papier, ça semble sympa. Pour recharger totalement le C-1, il faut compter 4 heures sur une prise 220V et moins d’une demi-heure sur une borne spéciale de recharge rapide.

La moto est déjà…

View original post 11 mots de plus

Le métal superimperméable

technologielab

Il s’agit de l’invention d’un groupe de chercheurs de l’Université de Rochester. Ces derniers ont mis au point un métal superhydrophobe, impossible à mouiller, capable littéralement de faire rebondir des gouttelettes d’eau sur sa surface.

Traditionnellement, on applique un traitement (un revêtement) chimique spécifique sur une surface pour la rendre hydrophobe. Cette technique est efficace mais le revêtement chimique s’abîme et perd en efficacité avec le temps.

La technique mise au point par les scientifiques de Rochester est encore plus performante que les matériaux anti-adhésifs existants comme le téflon utilisé dans la fabrication des poêles de cuisine. Avec le téflon, il faut incline la surface de 70 degrés pour évacuer le liquide. Avec cette nouvelle technique, 5 degrés d’inclinaison suffisent pour que l’eau glisse et s’évacue.

L’équipe de recherche a utilisé un laser précis et puissant pour créer une structure complexe de rainures micro et nanométriques à la surface du métal. Ce traitement laser…

View original post 163 mots de plus

par admintechnolab Posté dans Divers

Une nouvelle application pour retrouver vos objets égarés

Vous avez tendance à chercher tout le temps vos objets?Pixie est la nouvelle application smartphone qui vous permettra de gagner en temps lorsque vous serez en train de chercher vos clés ou n’importe quel autre objet.

http://www.dailymotion.com/video/k3HT1XGu4Yx4KaaeHl2

Pixie est une nouvelle application permettant de retrouver les objets perdus. Le système utilise la réalité augmentée et affiche sur l’écran de votre smartphone la localisation des objets préalablement marqués par des Pixie Points, des petits marqueurs autocollants. Il est possible de retrouver un objet ou même son chien ou son chat dans un périmètre de 30 à 40 mètres environ.

Si l’objet égaré se situe au delà, la dernière localisation connue s’affichera sur la carte. Après presque 2 ans de développement, l’application a acquis une précision de quelques centimètres. Elle permet aussi de faire des listes de vérification, ou « check-lists », pour éviter de partir en voyage sans son chargeur de téléphone par exemple…

Collections de cours en mécanique des sols

Cette collection regroupe des cours très intéressants de mécaniques des sols.

 

Merci de partager au max et d’aimer notre page Facebook : https://www.facebook.com/technologielab

1-Caractéristiques physiques des sols

2-Hydraulique des sols

3-Plasticité, Résistance au cisaillement,Stabilité des pentes

4-Tassements et consolidations

5-Poussée et buttée, Mur de soutennement

semilog-5dec

 

FACEBOOK DÉCIDE DE CRÉER SA PROPRE VILLE

Destinée à accueillir plus de 10000 employés la nouvelle ville de FACEBOOK est chiffrée pour un montant d’environ 200 milliards de dollars dont les plans ont été confiés à l’architecte célèbre Frank Gehry.

image

L’idée est la suivante : Créer une véritable ville, avec des routes, des supermarchés, des hôtels et des logements, où seront logés les 10 000 salariés de Facebook et leurs familles. La future agglomération serait nommée «Zee-town», «Z» comme «Zuckerberg». Elle proposera aussi bien des villas luxueuses destinées aux cadres, des logements plus modestes pour les employés, et même des dortoirs pour les stagiaires.

Pour la conception de la ville, la 4ème fortune mondiale ne fait pas appel à n’importe qui. C’est le professeur d’architecture de Yale, Frank Gehry qui va réaliser la cité. Âgé de 85 ans, l’Américano-Canadien a notamment construit le musée Guggenheim de Bilbao en Espagne, et plus récemment la fondation Louis-Vuitton à Paris. Le projet est chiffré à 200 milliards de dollars soit environ 177 milliards d’euros.